Vos demandes

téléservices -1 copie.png

À votre service

bouton population5.png

Aide sociale

cpas-2013 copie.png

Interpellation au Conseil

main levée.png

Droit d'interpellation du Citoyen
Motions SNCB

garedecourrière.jpg

Motions relatives à la desserte des points d'arrêts locaux sur la ligne SNCB 162 Namur-Arlon
Dans et hors les murs

bouton biblio-1.png

O.T. Assesse

bouton ota-1.png

Aide entre habitants

bouton caiac.png

Nos écoles communales

bouton enseign -3 copie.png

L'associatif

acsta-1.png

Permanences

du Bourgmestre:

1er samedi du mois:
sans rendez-vous de 9h00 à 12h00 à la Maison communale.

les autres samedis:
sur rendez-vous:

tél. secrétariat: 083 63 68 29

tél. Bourgmestre: 083 63 68 49

 

Motion SNCB

Le Conseil communal a, en séances des 28 mai 2014 et 10 février 2015, approuvé des motions relatives à la desserte des points d'arrêts locaux sur la ligne SNCB 162 Namur-Arlon.

La motion du 28 mai 2014 à été envoyée à M. Jo Cornu, CEO de la SNCB, le 20 juin 2014.

Vous trouverez ci-dessous le contenu de ces motions ainsi que la réponse de M. Cornu.

Motion du Conseil communale d'Assesse (10 février 2014)   •  Motion du Conseil communale d'Assesse (28 mai 2014)  •  Réponse de la SNCB


Motion du Conseil Communal d’Assesse (séance du 10 février 2015) relative à la desserte des points d’arrêts locaux entre Assesse et Ciney sur la ligne SNCB 162 Namur-Arlon durant les travaux de modernisation de la ligne et à l’amélioration, en fonction des contingences scolaires, du service de bus mis temporairement en place en remplacement des trains locaux. Séance du 10 février 2015

Le Conseil communal d’Assesse,

Considérant que :

•    Le transport par train est un mode de déplacement particulièrement efficace et utile, pour les étudiants et pour les travailleurs et constitue une solution de mobilité à privilégier pour se rendre à Ciney ou Namur, notamment pour ce qui concerne les habitants de la commune d’Assesse fréquentant les points d’arrêt de Sart-Bernard, Courrière, Assesse et Florée ;
•    Ces points d’arrêt sont particulièrement bien fréquentés, notamment aux heures du pointe et du matin, tant par des travailleurs que des étudiants. Un comptage des élèves assessois concernés effectué par les directions des écoles indique :
- Institut Saint-Joseph: 42 élèves
- Ecole Saint-Quentin: 25 élèves
- Institut de la Providence: 23 élèves
- Athénée Royal: 17 élèves
Soit 107 élèves concernés !
•    Les travaux de modernisation de la ligne 162 ont entraîné la suppression temporaire des trains L entre Ciney et Assesse pour une durée minimum de 18 mois. ;
•    Les trains supprimés ont été remplacés par une navette de bus du TEC (Service Spécial) ;
•    Les horaires de sortie des différents établissements scolaires de Ciney sont :
- Institut Saint- Joseph: 15h40 et 16h30 pour la 9ème heure
- Ecole Saint-Quentin: 16h20
- Institut de la Providence: 16h25
- Athénée Royal : 16h15
•    Les horaires de la navette du bus mise en place au départ de la gare de Ciney vers la gare d'Assesse sont : 15h50 (accessible uniquement pour les élèves de Saint-Joseph finissant à 15h40) et 16h32 pour la majorité d'étudiants ;
•    Les établissements scolaires de Ciney sont tous situés dans le haut de la ville.

Regrette que :

•    Le point d'arrêt temporaire mis en place à la hauteur de la gare d’Assesse n'a pas été équipé de manière à permettre aux usagers de s'abriter des intempéries comme cela est le cas sur les quais de la gare ;
•    Le point d'arrêt mis en place à la hauteur de la gare d’Assesse n'a pas été équipé de manière à permettre aux usagers et notamment aux enfants, d'attendre le train en sécurité par rapport au passage des véhicules automobiles ;
•    Malgré la demande formulée par le Collège communal bien avant la mise en place de la navette de bus remplaçant le train et par des parents depuis lors, la SNCB a refusé de permettre aux usagers utilisant la navette, d'embarquer ou de débarquer à l’arrêt situé Place Monseu à Ciney, à proximité des différents établissements scolaires, et pourtant doté d'une infrastructure TEC sécurisée ;
•    Qu’en conséquence, les usagers, en particulier la centaine d’élèves venant de la commune d’Assesse et qui fréquentent les écoles de Ciney, doivent parcourir près de deux kilomètres à pied matin et soir entre la gare et les écoles, toutes situées dans le haut de la Ville, faute de pouvoir embarquer/débarquer au niveau de la place Monseu;
•    Qu'il est impossible pour la majorité des élèves de parcourir cette distance pour atteindre la gare en temps utile et embarquer dans le bus de 16h32, ce qui les oblige à prendre le bus suivant et allonge considérablement le temps de retour à domicile. Ce temps de retour est en effet porté à presque deux heures pour les élèves de Sart-Bernard (gare la plus éloignée de Ciney), alors qu'avant les travaux il fallait +/- une heure, la durée du trajet a donc quasi doublé ;
•    Que, pour ne pas rater le bus de 16h32 et rentrer une heure plus tard, certains élèves quittent l'école 10 minutes avant la fin des cours et perdent une heure de cours chaque semaine ;
•    Que les raisons invoquées par la SNCB pour ne pas embarquer/débarquer les navetteurs place Monseu ne semblent pas suffisantes :
- « Inévitable allongement du temps de parcours »
Si les élèves embarquent place Monseu, ils n'embarquent pas à la gare, il n'y a donc quasi pas d'allongement du temps de parcours. En outre, même si cet arrêt supplémentaire engendrait quelques minutes de retard, il y a un battement suffisant avec la correspondance SNCB à Assesse pour que le bus puisse s'arrêter place Monseu.
- « La dégradation du service à la clientèle SNCB »
Il semble que la réelle dégradation soit en fait l'allongement du temps de parcours suite à la mise en place de la navette de bus à la place du train.
- « Les chauffeurs de bus seraient confrontés à des voyageurs qui ne sont pas ceux qui utilisent ce bus en remplacement d'une partie de leur parcours en train. »
La probabilité est très faible que d'autres personnes que les usagers SNCB empruntent cette navette bus puisqu'elle relie uniquement les gares entre Ciney et Assesse, ne suit pas le même parcours que la ligne 66 du TEC et est clairement signalée comme « service spécial ».
- « Les chauffeurs du TEC devraient vérifier le titre de transport de tous les voyageurs et refuser ceux qui auraient un titre autre que SNCB. »
Le problème n'est pas différent au départ de la gare. En outre, la très grande majorité des étudiants disposent d'un abonnement.

Demande instamment à la SNCB :

•    D'aménager le point d'arrêt temporaire d’Assesse de manière à permettre aux usagers de s'abriter des intempéries et d'attendre en toute sécurité par rapport à la circulation automobile ;
•    De prévoir un arrêt de la navette de bus mise en place en remplacement des trains supprimés, au niveau de la place Monseu à Ciney, au minimum pour les bus qui amènent les élèves vers l'école le matin au départ d'Assesse à 7h35 et à 8h00 en période scolaire ;
•    De prévoir, les lundi, mardi, jeudi et vendredi, en période scolaire, un arrêt de la navette de bus au niveau de la place Monseu à Ciney, au minimum pour le bus démarrant à 15h50 et 16h32 de la gare de Ciney, et de retarder de quelques minutes ce dernier, les temps de battement entre l'arrivée du bus et la correspondance SNCB vers Namur à Assesse le permettant.

Adresse la présente, pour réponse, suivi ou relais :

•    Au Ministre en charge des Entreprises Publiques, Madame Jacqueline Galant
•    Au Ministre Wallon de la mobilité, Monsieur Maxime Prévot
•    A la direction de la SNCB Voyageurs et à la Direction d’Infrabel ;
•    A l’ombudsman de la SNCB ;
•    Au Comité consultatif de la SNCB ;
•    A la direction des TEC Namur  Luxembourg;
•    Aux députés fédéraux et régionaux issus de la province de Namur ;
•    Aux autorités communales de la ville de Namur et des communes de Hamois, Gesves et Yvoir, dont des habitants sont également touchés par ces désagréments ;
•    A la direction des différents établissements scolaires de Ciney.
 


Motion du Conseil Communal d’Assesse relative à la desserte des points d’arrêts locaux sur la ligne SNCB 162 Namur-Arlon et en particulier ceux de Sart-Bernard, Courrière, Assesse et Florée - séance du 28 mai 2014

 

Le Conseil communal d’Assesse,

Considérant que :

  • Le transport par train est une mode de déplacement particulièrement efficace et utile, pour les étudiants et pour les travailleurs et constitue une solution de mobilité à privilégier pour se rendre à Ciney ou Namur, notamment pour ce qui concerne les habitants de la commune d’Assesse fréquentant les points d’arrêt de Sart-Bernard, Courrière, Assesse et Florée ;
  • Ces points d’arrêt sont particulièrement bien fréquentés, notamment aux heures du pointe et du matin, tant par des travailleurs que des étudiants ;
  • Depuis le 2 septembre 2013, les horaires et la desserte sur la ligne 162 Namur-Arlon ont été modifiés, avec notamment la suppression des trains L 5757 de 07.44 de Namur vers Ciney et 8671 de 17h47 à Namur vers Ciney ;
  • Les conséquences de ces choix sont multiples et particulièrement inconfortables pour les voyageurs concernés : il n’y a pas de train L entre Namur et Ciney de 6h59 à 8h19, ni de 17h20 à 18h28 ; des arrêts prolongés en gare d’Assesse, de respectivement 11 et 6 minutes pour les trains de 17 H 20 et 18 H 28, pénalisent de manière supplémentaire les voyageurs à destination de Florée et de Natoye ; les correspondances avec les bus du TEC en gare de Courrière ne sont plus optimales pour les voyageurs en provenance de Sorinne et de Gesves, notamment


Considérant que :

  • L’impact sur les navetteurs est particulièrement lourd, notamment les étudiants qui se rendent à Ciney ou Namur (arrivées tardives à l’école) le matin et les étudiants (dont certains doivent attendre près d’une heure, à Namur ou Jambes, dès lors que le départ de train de 16h20 en gare de Namur est trop proche de l’heure de fin de cours) et travailleurs qui transitent par la gare de Namur, le soir, d’autant plus lorsque la correspondance avec les trains venant de Bruxelles ou ailleurs n’est pas assurée ;
  • Ces adaptations et suppression font suite à la suppression au mois de décembre 2011 d’un autre train L qui démarrait à Namur à 16h44 et qui était très fréquenté par les étudiants ;
  • Il a été observé à plusieurs reprises que les navetteurs locaux étaient considérées comme non-prioritaires en cas de conflit entre trains L et IC ou même P en gare de Namur, en direction d’Arlon lors des retours du soir.


Nonobstant le fait que :

  • Ces désagréments et suppressions sont temporaires et constituent la conséquence de travaux de modernisation de la ligne 162, avec passage à voie unique du tronçon Namur-Naninne et puis du tronçon Naninne-Assesse depuis ce 2 septembre ;
  • Le principe d’une modernisation et d’une amélioration de la ligne 162 est éminemment souhaitable et positif… pour autant qu’elles ne se fassent pas au détriment d’une partie des navetteurs.


Déplore que :

  • Les modifications horaire et les suppressions de trains susmentionnées n’aient pas fait l’objet d’une concertation avec les autorités communales, ni d’une communication proactive et efficace de la SNCB vers les navetteurs ;
  • Dans les choix posés par la SNCB à la suite des travaux susmentionnés, ce soient systématiquement les navetteurs locaux qui sont désavantagés ;
  • Aucune solution alternative permettant de limiter les désagréments de ces navetteurs locaux ne semble avoir été recherchée ;
  • De nouvelles suppressions de trains locaux aient été décidées, alors qu’ils avaient pu subsister au cours entre septembre 2012 et septembre 2013 malgré un service déjà à voie unique après la gare de Namur en direction de Ciney.


Demande instamment à la SNCB :

  • D’étudier toutes les solutions permettant d’assurer la desserte locale pendant la durée des travaux comme la transformation d’un train de pointe du soir entre Namur et Jemelle en train local (par exemple le P8600 de 17H02 en gare de Namur) ou l’arrêt exceptionnel de trains IC ou P dans des points d’arrêts locaux, avec relais de bus TEC en gare de Naninne, par exemple ;
  • D’accorder une attention particulière aux navetteurs locaux, en reconnaissant officiellement la correspondance entre les trains IC de la série 24 (en provenance de Bruxelles) et les trains L de la série 67 (vers Ciney-Jemelle-Arlon), et en assurant, en cas de conflit horaire en gare de Namur, un traitement équitable aux trains L en direction d’Arlon ;
  • De s’engager formellement et dès à présent à rétablir, dès la fin des travaux sur la ligne 162 ou dès que c’est possible, les trois trains de pointe temporairement supprimés, de façon à au moins rétablir l’offre de train tel qu’elle existait en novembre 2011.


Adresse la présente, pour réponse, suivi ou relai :

  • Au Ministre en charge des Entreprises Publiques, Jean-Pascal Labille
  • A la direction de la SNCB Voyageurs et à la Direction d’Infrabel ;
  • Au chef de la gare de Namur
  • A l’ombudsman de la SNCB ;
  • Au Comité consultatif de la SNCB ;
  • Aux députés fédéraux et sénateurs issus de la province de Namur ;
  • Aux autorités communales de Namur-Ville, Hamois, Gesves, Ciney, Yvoir et Rochefort, dont des habitants sont également touchés par ces désagréments.

La réponse de la SNCB

réponse m.cornu sncb

 

Actions sur le document
« Novembre 2017 »
Novembre
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
Météo à Assesse
Le temps dans la commune
Numéros d'appel

112.png

Régie des Sports

sportskids.gif

PLAINE ET STAGES 2017
Développement rural

pcdr5.gif

BÉDÉbus • Bibliobus

bibliobus-1 copie.png 

Collecte à domicile sur r-v

ressourcerie.png
081 26 04 00

Collectes de déchets

recycl3.png

Consulter le calendrier
Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox.

Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit et simple à installer.

Groupe chemins et sentiers

logo sentiers copie.png