Vous êtes ici : Accueil / Patrimoine et curiosités / Courrière

Courrière

A voir à Courrière

 

Trieu-Courrière

 

Eglise du Sacré-Cœur

Rue Trieu d’Avillon
Cette église fut édifiée en 1872 par l’architecte gantois de Béthune, considéré comme l’un des chefs de file du néo-gothique dans notre pays. Elle forme un bel ensemble avec le presbytère et l’école des filles (toujours en activité mais aujourd’hui mixte) qui furent bâtis simultanément par de Béthune de part et d’autre.
Sa tour élancée placée à la croisée du transept constitue un excellent observatoire et dut à ce titre être détruite lors de l’attaque allemande en 1940. Elle fut ensuite restaurée par l’architecte R. Alsteen. Vitraux de Paul-Emile Probst (1967-1972).



Monument aux Morts

Rue Trieu d’Avillon
Dédié aux militaires et aux civils victimes de la Seconde Guerre mondiale.



Grotte artificielle

Rue des Héritages
En bordure de voirie, grotte artificielle de Notre-Dame de Lourdes construite en 1965.


Chapelle Notre-Dame de Beauraing

Rue du Centenaire, 12
Cette chapelle d’esprit Art Déco fut érigée en 1955, à la demande et sur la propriété de M. Bodart, par l’entrepreneur Gillis de Maillen. Parti en vélo en France, avec d’autres hommes du village, pour échapper aux Allemands durant la guerre 1940-1945, M. Bodart avait promis de faire ériger cette chapelle s’il en revenait et retrouvait sa famille, ce qui arriva.



Potale

Rue de la Principauté
Cette potale d’esprit classique en calcaire, datant sans doute de 1867, est consacrée à Dieu et à la Vierge comme l’indique l’inscription sous la niche qui contient une statuette de la Vierge en porcelaine.


Chapelle de l’Immaculée Conception

Rue du Centenaire
Datée de 1884, cette chapelle édifiée en moellons de calcaire abrite une surprenante grotte artificielle de Notre-Dame de Lourdes.



Chapelle N-D de Lourdes

Rue du Fays
Chapelle de 1933 édifiée en grès, calcaire et brique et fermée par un chevet à trois pans.

 

Chapelle Saint-Joseph

Rue du Frênois
Chapelle de style néo-gothique dont la première pierre fut posée en 1899. Elle est dédiée à saint Joseph comme l’indique l’inscription gravée sur le phylactère.


Croix en pierre

Rue de la Pavée, 14
En bordure de route, croix funéraire en calcaire de Jean Fallaux (+1690).



Château Vivier l’Agneau (propriété privée-Non visitable)

Rue Vivier l’Agneau, 4 (en bordure de la Nationale 4)
Le château-Ferme de Vivier l’Agneau est un ensemble de brique et pierre bleue, construit au 18e siècle et transformé au 19e, englobant les vestiges d’un donjon en calcaire du Moyen Âge. A côté du château s’étend une ancienne exploitation agricole, avec une grange en brique datée de 1775 et entièrement rénovée.

 


PETIT-COURRIERE


Château-ferme

Rue Bâtis de Corère, 6
Ce remarquable château fut construit en 1622 par Jean Muller, marchand et maître de forges, qui était devenu seigneur du site après l’avoir acheté en 1612. Le bâtiment passa de mains en mains avant de devenir la propriété, en 1987, de la Fédération des Scouts catholiques Baden Powell de Belgique, pour devenir un centre de formation et d’animation.
Classé en 1950, l’ensemble a fait l’objet d’importantes restaurations dans les années 2000. Il ouvre ses portes chaque année à l’occasion des Journées du Patrimoine.



Eglise Saint-Quentin

Rue Bâtis de Corère
L’église Saint-Quentin n’a conservé de ses origines romanes que les soubassements de sa tour. Celle-ci fut rehaussée et percée d’un portail daté de 1718 tandis que la nef était remaniée. Le chœur fut reconstruit en 1742, les autels et le mobilier datant de cette même époque.
Dans le cimetière, on trouve de très anciennes pierres tombales ainsi qu’une tombe du Commonwealth, celle de Peter Norman Murton-Neale, pilote de la RAF dont l’avion s’écrasa le 13 mai 1940 à Courrière.
L’église et le mur du cimetière ont été classés en 1982.



Potale

Rue Bâtis de Corère, 2 (en face)
A l’abri de deux tilleuls remarquables, cette potale en calcaire est composée d’un fût cylindrique du 19e siècle et d’une niche en mitre millésimée de 1719 ornée d’une croix en relief.
Elle fait partie d’un site classé en 1980, comprenant le château-ferme et les terrains environnants.

 

 



 

Actions sur le document
Afficher ces pages dans www.assesse.be